Pages

3.10.13

La signature de Dieu


Si Dieu a fait Karina à son image Dieu est une bombe atomique.

Elle a ce genre de beauté évidente qui ne laisse personne indifférent.

Quand Karina entre dans une pièce les conversations s'arrêtent.  Les regards convergent vers son visage parfait, quelques secondes passent, et la vie reprend son cours.

Vous discutez avec elle pour la première fois.  Vous n'avez clairement pas la moindre chance.  Vous allez quand même tenter un truc et ça va être embarrassant.




Mais elle vous laisse l'embrasser.  Et vous vivez un rêve éveillé.

Vous ne pensiez pas voir un jour un visage aussi sublime.  Ca n'arrive que dans les films des trucs pareils.  De si belles filles n'existent pas dans la vraie vie.

Mais aujourd'hui vous avez la plus belle de toutes au bout des lèvres.  Alors vous la prenez par les hanches en vous disant que parfois, la nature vise vraiment en plein dans le mille.

Vous laissez passer quelques jours et tentez un SMS hasardeux, sans vous faire trop d'illusions.  Ces filles vivent dans une dimension qui n'est pas la vôtre.  Une galaxie où les SMS n'existent peut-être même pas.  Vous remerciez simplement le ciel de vous avoir laissé approcher une déesse pour quelques heures.

Et puis surprise.  Vous la revoyez à nouveau.

Vous capturez sur ses lèvres de petits bouts d'étoiles que vous n'auriez jamais imaginé être à votre portée.

Vous restez comme un demeuré à contempler sa beauté, à tel point que vous mettez un moment à percuter.  Elle n'est pas que sublime.  Pardon?  T'as un master en littérature?  Une carrière qui te permet de vivre la grande vie à NYC ?  Et pourquoi on n'arrête pas de rire comme des couillons quand on est ensemble?




De fil en aiguille, de rendez-vous en rendez-vous, vous en arrivez à la déshabiller pour la première fois.

Vous n'en croyez pas vos yeux.

La signature de Dieu est non-seulement sur son visage, mais aussi sur ses petits seins fermes et pointus.  Sur son ventre parfaitement plat.  Son petit cul qui dépasse la perfection.  Ses longues jambes, douces comme de la soie...  Et même son odeur.  Strictement tout.  Est.  Parfait.

Vous découvrez qu'elle a un appétit sexuel à faire rougir les plus coquines.  Sa façon de bouger, de gémir, de prendre des initiatives sans la moindre retenue, tout ça vous rend fou.

Vous découvrez aussi un autre monde.  Celui des bombes atomiques.  Un monde où il y a toujours une table libre pour vous, quel que soit le resto.  Où on ne poireaute jamais pour être assis.  Où les filles qui vous voient avec une telle bombe vous dévisagent avec l'air de vouloir vous traîner par les cheveux jusque dans les toilettes pour vous y mordiller le bout de la bite.

Vous prenez même un malin plaisir à jouer au "lonely looser" en l'attendant au bar, jusqu'à ce qu'elle n'arrive et que d'un coup paf, vous vous retrouvez avec une "gorgeous blonde" au bras.

Vous emménagez très vite chez elle, et c'est désormais sur un petit nuage que vous passez vos journées.



Vous courrez ensemble dans Central Park le weekend, écumez les trottoirs déchirés au milieu de la nuit.  Elle vous dit en plein dîner que "vos phéromones" la rendent folle et vous demande de bien vouloir la suivre à l'appart fissa.  Elle vous suce dans les taxis.  Vous baisez non-stop.  Le meilleur sexe de votre vie, de loin.

Puis elle vous dit qu'elle vous aime.  Qu'elle veut vous présenter à ses parents et se fiancer avec vous.  Il y a quelques mois, vous en étiez encore à vous demander comment une poule pareille avait bien pût vous laisser ne serait-ce que l'aborder.

Tout ça paraît irréèl.

Alors vous commencez à vous poser des questions.  Pourquoi moi plutôt que tous les autres?  Elle est splendide, intelligente, cool, successfull, vraiment marrante.  Tous les hommes de cette ville tueraient pour un sourire de cette poule.  Mais c'est vous qu'elle veut.

Ca doit cacher quelque chose.

Ce quelque chose, c'est un désir d'enfant.  Un enfant qu'elle veut avoir à tout prix, et très, très vite.  Un enfant dont vous n'avez aucune envie de changer les couches ou d'entendre hurler 24/7.  Du moins pas avant une bonne moitié de décennie.

Je ne peux pas, et veux encore moins, avoir un gosse dans les pattes à cette période de ma vie.  A part peut-être pour une poule comme Karina?  Des filles comme ça, ça n'arrive qu'une fois dans une vie.  Et encore, dans une vie sur mille.  Ca vous remet pas mal de choses en question.

J'aime cette fille et je veux tout faire pour la rendre heureuse.  Surtout quand son visage s'illumine dès qu'on croise un gamin dans la rue. Ou quand elle me dit qu'elle jouera de la batterie comme une déchainée avec notre gosse.

Mais "notre" gosse?  Pas pour moi là.  Pas maintenant.  Mais merci.

J'ai donc dû choisir entre deux solutions.  La torturer, en la faisant poireauter jusqu'à ce qu'elle en devienne folle et aigrie.  Ou bien laisser partir la plus belle fille que j'ai vue de ma vie, en pleine forme et avec le contrôle de son destin.

Pour la première fois, c'est la deuxième solution que j'ai choisie.  Mon coeur s'en remettra  peut-être.  Ma bite ne me le pardonnera jamais.


Feeling Yourself Disintegrate by The Flaming Lips on Grooveshark
"Feeling yourself disintegrate"

2 commentaires:

  1. Stp met nous une photo de cette fille elle a lair pas trop mal. ;-P

    RépondreSupprimer